Salle de presse

« La meilleure première édition que j’ai vue de ma carrière » David White, directeur des vols

Rivière-du-Loup, 20 août 2017 – Les attentes étaient hautes pour le Spectacle aérien de Rivière-du-Loup et selon le directeur des vols, M. David White, l’« Air Boss » de l’événement, l’organisation a livré la marchandise : « C’est la meilleure première édition que j’ai vue de toute ma carrière », a-t-il dit.

 

Même la météo, qui s’annonçait incertaine, a collaboré. La pluie a cessé le temps du spectacle de samedi et le ciel était resplendissant pour l’édition du dimanche. Présenté devant une foule totale de près de 6 000 curieux et amateurs d’aviation, le spectacle de trois heures de vrilles, tonneaux et manœuvres marteau-piqueur exécutées à des vitesses vertigineuses était sans faille.

 

Organisé au profit de l’Association des Fusiliers du St-Laurent en l’honneur des 150 ans de la Confédération canadienne, les bénéfices seront versés à l’association, un organisme à but non lucratif dont la mission est de soutenir le Régiment Les Fusiliers du St-Laurent dans la préservation du patrimoine militaire, ainsi que l’apport d’aide aux membres en difficulté.

 

Plusieurs grands noms de la voltige aérienne canadienne, dont Trevor Rafferty et son Javellin, le duo des Yak Attack de Daniel Fortin et Mario Hamel, le capitaine Matthew « Glib » Kutryk et son remarquable CF-18 Hornet peint aux couleurs du 150e anniversaire du Canada et le pilote louperivois bien connu de tous, Martin Hivon à bord de son Christen Eagle II, s’étaient donnés rendez-vous à l’aéroport de Rivière-du-Loup. Les acrobaties du capitaine Kutryk étaient très attendues, avec des braquages des plus serrés et des passages bas à une vitesse variant d’aussi peu que 160 km/h jusqu’à 1 000 km/h en quelques secondes. Mais le coup de cœur de plusieurs, autant spectateurs que pilotes, fut sans contredit la performance de Manfred Radius et de son planeur. À l’âge de 75 ans, ce pilote a conquis tout le monde par son ballet gracieux, lancé à 5 700 pieds sur un air de Mozart, le tout sans aucun moteur.

 

Le déroulement des deux journées a été des plus harmonieux. De l’accueil des visiteurs, en passant par le service de navette, la sécurité et la gestion de la foule à l’entrée, jusqu’aux performances des pilotes, tout a baigné dans l’huile. Le seul incident de la journée du samedi, soit l’égarement d’un enfant, a été résolu en quelque minutes seulement grâce a l’efficacité du service de sécurité. Comme le numéro de téléphone des parents était inscrit sur le bras de tous les enfants à l’entrée, ce jeune garçon a pu retrouver ses parents très rapidement. Cette initiative a d’ailleurs été louangée par tous les parents.

 

Depuis le tout début de l’aventure, que ce soit la collaboration des instances gouvernementales de tous les paliers, des gens d’affaires du milieu et de la population, tous ont répondu présents lorsqu’il a fallu mettre l’épaule à la roue.   

 

Les pilotes, parmi les plus célèbres de la voltige aérienne au monde, étaient réunis à l’aéroport et tous ont mentionné à quel point ils étaient impressionnés par la qualité de l’organisation, la rigueur logistique, le soutien des membres de l’organisation et de plus de 125 bénévoles, et finalement, l’accueil chaleureux des louperivois.

 

« Ce fut un vrai succès », s’est réjoui Martin Hivon, directeur du comité organisateur et lui-même participant en vol. « La tâche était colossale puisque notre objectif a toujours été d’offrir un spectacle à la hauteur des plus beaux spectacles aériens au Canada. Tout a bien été et nous sommes fiers d’avoir réussi à offrir un événement de qualité à la hauteur de la réputation de la région de Rivière-du-Loup. Il n’y a pas eu d’incident fâcheux, les pilotes étaient heureux et des dizaines de personnes m’ont demandé à quand la 2e édition ! »

 

À cette question sur toutes les lèvres, M. Hivon, en réponse à un journaliste : « Pour le moment, c’est certain qu’on aimerait refaire l’expérience, surtout que l’équipe est bien rodée et que la logistique a si bien fonctionnée. On va se reposer un peu, mais c’est certain que nous nous aimerions refaire l’expérience. Je tiens d’ailleurs à féliciter tous les membres du comité organisateur et remercier en leur nom les gens du milieu d’affaires, tous nos bénévoles et la population d’avoir répondu en si grand nombre. »

 

La piqûre est donnée et c’est bien évident que la région de Rivière-du-Loup et son aéroport ont tout ce qu’il faut pour devenir des incontournables dans le circuit des spectacles aériens au Québec.

 

 

– 30 –

 

 

Source : Comité organisateur du Spectacle aérien de Rivière-du-Loup 

 

Information : Anne Laporte

418 714-7624

info@spectacleaerienrdl.com