Blogue

Microbrasserie Aux Fous Brassant : passionnés de la bière !

Image auteur

Par Marie-Hélène Caron

Information touristique

Les microbrasseries sont plus qu'une mode, c'est un courant que plusieurs générations ont décidé d'emprunter. La bière artisanale a la cote c'est vrai, mais est-elle de même qualité partout? Y a-t-il différents types de microbrasseries? D'où viennent les grains de nos brasseurs? La Route des bières de l'Est du Québec a-t-elle un impact sur l'achalandage touristique dans la région? J'ai donc décidé de renconter Éric Viens, propriétaire de la microbrasserie Aux Fous Brassant, passionné par son métier, qui m'a fait voir le milieu brassicole différemment. En lisant ce blogue/entrevue, vous constaterez qu'une microbrasserie de quartier c'est bien plus que de la bière!

La terrasse sur la rue Lafontaine est bondée. C'est plus calme à l'intérieur et plus frais. Je ferai donc l'entrevue à l'intérieur près du climatiseur.

C'est quoi les Fous Brassant? 

Origine du nom

Éric et Frédéric sont les propriétaires de la microbrasserie Aux Fous Brassant depuis 2012. Le nom vous fait sourire? Sachez qu'il n'y a pas de jeu de mot avec les fous de bassan comme on pourrait le croire. C'est seulement deux gars, dont un, Éric, qui a laissé son emploi dans le domaine de la santé pour devenir brasseur. Plusieurs ont dû le trouver fou en effet! «Le but premier de faire de la bière maison était de boire de la bière pas cher (Éric rit), mais avec le temps le projet a changé. Le fait d'être son propre patron était aussi un souhait.» Ils ont été encouragés par des goûteurs à aller plus loin. Ils ont donc eu des formations de brasseur et construit un plan d'affaires solide. Pour s'initier au brassage industriel, les Fous ont eu l'aide de la microbrasserie le Naufrageur de Carleton-sur-Mer et de celle de Rimouski, le Bien, le Malt.

 

Les 2 Fous : Frédéric Labrie et Éric Viens

 

Quel type de microbrasserie sont les Fous?

En fait il y a deux types de microbrasseries au Québec : celle ayant un permis artisanal qui permet le brassage et la vente sur place uniquement et celle ayant un permis industriel permettant de brasser et de distribuer à l'extérieur. Les Fous ont un permis industriel et ont plusieurs points de ventes au Québec. Seulement la microbrasserie la Captive de Amqui est artisanale sur le parcours de la Route des bières de l'Est du Québec.

Vie de quartier et centre-ville

Dès le tout début, il était décidé que la micro aurait pignon sur rue au centre-ville. «Depuis les dernières années le centre-ville de Rivière-du-Loup a beaucoup changé. Les commerçants ont voulu s'établir sur la rue Lafontaine et Espace Centre-ville est un organisme qui aide à dynamiser le secteur». C'est donc sur cette rue Lafontaine, artère principale de la ville de Rivière-du-Loup et loin des autres bars, que s'est établie la microbrasserie de quartier. Il y a des habitués de la place qui y sont fidèles et les touristes apprécient grandement le lieu. Ceux-ci connaissent une croissance importante depuis les dernières années. Il y a de quoi car la place est charmante!

 

Veux tu une bière !? Viens me voir aux Fous !! #beer #fousbrassant #comeon

Une publication partagée par Marie-Chantale (@mariechatv) le

Route des bières de l'Est du Québec

Véritable attrait touristique

L'impact de la Route des bières du Québec n'est pas à négliger concernant l'augmentation de l'achalandage touristique. «La Route des bières amène vraiment des gens à visiter l'Est du Québec. Ce qui est l'fun c'est que tu peux faire le tour de la péninsule dans un même circuit,» explique le propriétaire. Le fait de faire partie de cette route amène les gens à visiter la région également. Ces visiteurs mangent, dorment et visitent nos attraits locaux. C'est un outil promotionnel touristique important et qui a pris de l'ampleur au cours des dernières années. La Route des bières de l'Est est passée de 7 microbrasseries à 15. Seulement au Bas-Saint-Laurent, vous en retrouvez 6! Vous avez aussi l'opportunité de faire la Route à l'aide de votre téléphone intelligent via l'application Ondago ou vous procurer la brochure directement dans les microbrasseries de l'Est.

 

Y a-t-il de la compétition entre brasseurs?

À la question: est-ce que l'arrivée de nouvelles brasseries dans la région est un avantage ou vous êtes des compétiteurs? Éric répond «chaque ville peut avoir sa microbrasserie, sa fromagerie ou sa boulangerie. Dès qu'il y a 20 minutes de route, il n'y a pas de problème. Les gens d'ici vont visiter les micros comme La Tête d'Allumette, le Caveau ou le Secret des Dieux en après-midi, mais le soir, ils vont plutôt venir ici et prendre un taxi si la soirée a été un peu trop arrosée!» Les microbrasseurs ont un esprit de fraternité et se réfère entre eux. Ils font même des achats en commun. Éric redonne également au suivant en aidant de nouveaux entrepreneurs dans la création de leur microbrasserie.

Provenance des grains 

Une microbrasserie presque 100% Québécoise

Qu'est-ce qui fait que la bière est bonne? Tout de suite Éric répond à la blague: « le brasseur bien sûr!» Je m'attendais à ce type de réponse. Plus sérieusement, «il faut faire des bières de qualité et être constant dans les saveurs.» Mais quand les étés ne sont jamais pareils et que les récoltes d'orge, de blé, d'avoine, de maïs et de riz varient c'est plus difficile. L'orge des Fous Brassant est bio et provient du Québec. C'est un choix qu'ils ont fait car contrairement à ce qu'on peut penser (en fait, ce que je pensais) peu de microbrasserie utilise de l'orge Québécois! «Pour les consommateurs, quand tu choisis une bière de micro tu sais que tu fais vivre un agriculteur, une malterie, des familles.» C'est un volet social et économique important de la mission des microbrasseries. Aux Fous c'est donc encore plus important comme impact au Québec.  C'est également un choix écologique, car ils prônent le circuit court qui traverse le Québec et non outre-mer. Sachez que 94 % de la production de la microbrasserie de Rivière-du-Loup est québécoise et 88% biologique. Il est impossible d'être une micro à 100% Québécoise car certains produits ne sont pas disponibles dans la province, par contre, certaines bières le sont et pour info supplémentaire, toutes celles des Fous sont végans!

Le brassage  

Le temps alloué pour la fermentation de la bière varie entre 2 semaines et 3 mois. Étant donné que l'embouteillage se fait à la main, il en prend 30 minutes pour faire 50 litres, donc 200 bouteilles/heure. Huit employés travaillent à temps plein soit pour l'embouteillage, le brassage et le service. 

 

Salle de brassage                                                                                                                                                           embouteilleurs à l'oeuvre

 

Des bières à vous rendre Fous!

Il y a cinq bières régulières au menu. La Chien Jaune, Ale Blonde (la plus populaire chez les consommateurs!). La Diable Vert, India Pale Ale forte. L'Hurluberlue, Ale Rousse. La Bagatême, blanche belge. La Fun Noir, dry stout. Vous avez également des folies du moment selon la saison. Vous aurez sur l'ardoise des bières plus légère l'été, tandis que l'automne et l'hiver, les bière seront plus hautes en alcool. Lors de ma rencontre, je me suis permise de goûter à la NEIPA et la Toepath (j'ai un faible pour les india pale ale) et je n'ai pas été déçue de mes choix! Le but de cette microbrasserie est d'ailleurs de plaire à un large public et d'en avoir pour tous les goûts. 

Excellente NEIPA! 

Peut-on manger à la micro?

La mission des Fous est d'acheter local le plus possible. Vous pouvez manger à la micro, mais ce n'est pas un restaurant. Leur pain provient de la boulangerie artisanale au Pain Gamin, les saucissons des Fous du cochon à La Pocatière, les terrines de canard de la Ferme au Froid de Canard et celle d'agneau de la Bergerie Du Pont. Si vous mangez un délicieux morceau de fromage sachez qu'il a été acheté à la Fromagerie des Basques. Vous pouvez aussi déguster des petites pizzas qui sont concoctées par le traiteur Tout sous un même chef

Et le reste de l'équipement?

Éric pousse l'explication au delà de la bouffe. «nos bottes de caoutchouc et nos gants sont achetés à la boutique du travailleur, située à côté de la micro, même le bois des tables, du comptoir et du plancher provient de la région.» La conscience sociale et régionale va même jusqu'à l'emploi des entrepreneur ainsi qu'aux artistes qui exposent leurs oeuvres!

Activités 

À la microbrasserie

La vocation de la microbrasserie passe par l'action sociale. Depuis le commencement, 1$ est remis à une cause pour chaque palette de dégustation vendue. Il n'est donc pas étonnant qu'ils se soient associés à la cause de la maladie mentale du Centre d'entraide l'Horizon. Ils ont amassé plus de 5000$ en 2017-2018 par la vente de palettes et un événement de bière-fromage-saucisse. Mise à part les oeuvres caritatives, ils organisent des quiz à tous les mois, des vernissages d'artistes et des spectacles de musiciens de la région. L'ambiance de la micro est plutôt relaxe et moins enclin pour les gros spectacles. Et c'est ce que les gens recherchent également.

Un mercredi par mois, c'est les mercredis cask. Un petit baril de bière aromatisé au choix sera servi ce soir là. Ce sont des essais-erreurs parfois qui donneront peut-être une nouvelle bière au menu ou exploseront littéralement dans la salle de brassage si trop de sucre a été ajouté au baril! 

Depuis quelques années, les Fous organisent un Tape takeover, laissant leur fût à d'autres microbrasseries du Québec.

 

Et les festivals?

Les Fous Brassant et certains de leurs partenaires de la Route de bières ne font pas de festival autres que ceux qui encouragent les microbrasseries indépendantes du Québec. Lorsque je lui ai demandé si un festival de la Route des bières de l'Est du Québec pourrait voir le jour, Éric m'a répondu «qu'il n'avait pas le temps et que c'est beaucoup d'organisation pour une entreprise.»

À ma dernière question : qu'elle est ta microbrasserie préférée? Éric reste diplomate et ne veut pas citer ses partenaires/concurrents, mais le Naufrageur de Carleton-sur-mer reste la microbrasserie sur laquelle il a pu compter à ses débuts et sont devenus très bons amis. Il dit que «nous sommes chanceux car les micros de la route des bières sont diversifiées et complémentaires.» Il vous faudra donc faire le tour par vous-même pour vous faire votre propre idée et apprécier le travail de nos microbrasseurs de la région.

Promotion

Si vous voulez faire la promotion de la microbrasserie ou simplement avoir un souvenir de votre passage, il est possible de se procurer des chandails cotons ouatés, des t-shirts et des verres à l'effigie des Fous Brassant. 

 

L'entrevue est terminée. Il y a toujours des gens sur la terrasse et les autres commencent à arriver pour le 5 à 7. Avec cette chaude soirée, les discussions et les rires n'ont pas finis de se faire entendre sur la rue Lafontaine.

COMMENTAIRES

  • Tourisme Riviere-du-Loup - 08 août 2018, 10:16

    Oui, il est possible de s'en procurer. Un coton ouaté, fait de coton bio coûte 62$. Et les t-shirts 30$.

  • Pelletier - 08 août 2018, 07:23

    http://www.fraichementpresse.ca/recettes/trempette-epinards-fromage-artichauts-1.4138775

  • Pelletier - 08 août 2018, 07:23

    j'ai penser vous suggérée, une idée de hors-d'oeuvre a mettre sur votre menue :) http://www.fraichementpresse.ca/recettes/trempette-epinards-fromage-artichauts-1.4138775

  • Pelletier - 08 août 2018, 07:10

    il est-tu possible de se procurer des chandails cotons ouatés, des t-shirts de grandeur XL a l'effigie des Fous Brassant et qu'elle est leur prix svp ?