Blogue

Explorons la région de Rivière-du-Loup («Le littoral»)

Image auteur

Par Marie-Hélène Caron

Information touristique

Le dernier blogue de cette série portant sur les municipalités rurales, aura comme toile de fond le littoral. Les villages longeant la côte du Saint-Laurent ont la particularité d'avoir un accès et point de vue directement sur le fleuve et les montagnes de Charlevoix en arrière-plan. Partons donc à la découverte de : Notre-Dame-des-sept-Douleurs (Ile Verte), L'Isle-Verte, Cacouna et Notre-Dame-du-Portage.

 

L'Ile Verte 

La municipalité de Notre-Dame-de-sept-Douleurs, mieux connue sous le nom de l'Ile Verte, est un endroit très couru des touristes en saison estivale. Accessible par le traversier, l'Ile Verte vogue au son des marées. Il est préférable de réserver sa place à bord du bateau et de regarder l'horaire restrictive des marées. Le circuit touristique de l'Ile permet aux visiteurs d'apprécier le panorama, mais aussi l'histoire de ce village. Le point d'entrée du circuit est l'École Michaud qui relate l'histoire des pêcheurs, des fumoirs, des phares, etc. Le second attrait incontournable est le musée de squelette où plus d'une centaine de squelettes d'animaux y sont présentés! Rencontrez le propriétaire passionné qui vous fera vivre cette expérience unique. Le phare de l'Ile Verte est le plus vieux du Saint-Laurent. Vous pouvez le visiter et même y dormir. Situé du coté Nord de l'Ile, le panorama sur la Côte-Nord est magnifique. Vous pourrez peut-être voir des baleines! Une superbe plage vous attend également de ce côté de l'Ile (photo). 

 

 L'Isle-Verte

La municipalité de l'Isle-Verte est située directement sur la route 132 et est la dernière à l'est de la MRC Rivière-du-Loup. En plus de ses immenses battures, l'Isle-Verte a sur son territoire de belles terres agricoles (photo) et un village historique animé. En effet, vous pouvez faire le parcours patrimonial à pied et visiter la Cour de circuit, ancien palais de justice de la région, transformé en musée et salle de spectacle. Le parcours cyclable de la Route verte de l’Estuaire et les sentiers pédestres de la Réserve nationale de la faune valent le détour pour les amoureux de la nature. 

Cacouna

 

La municipalité de Cacouna tire son nom de la langue algonquine (Kokanang) ou crie (Kakwanak). D’après les historiens, il y a trois hypothèses  afin de déterminer laquelle est la plus susceptible d’être à l’origine du nom. Cacouna était autrefois connu comme lieu de villégiature. Les grandes villas, encore en place, sont le témoignage de cette époque. Il est possible de découvir l'histoire de la municipalité à travers des circuits patrimoniaux, offerts en baladodécouverte. Le site ornithologique de Cacouna est très couru par les amateurs d'oiseaux. Il regorge d'espèces rares et fait le bonheur des photographes amateurs. En plus du site ornithologique, qui se trouve dans le Parc Kiskotuk, vous pouvez découvrir le secteur des Passeraux qui accueille la boucle cyclable de l'estuaire, des sentiers pédestres en montagne (photo) ainsi que des nouveaux sites de camping et chalets rustiques.

 

Notre-Dame-du-Portage

La municipalité de Notre-Dame-du-Portage est un joyeau de la villégiature dans la région de Rivière-du-Loup depuis le 19e siècle. Du Parc de l'Anse à celui de la Grève, faites la découverte du parcours patrimoniale qui longe le fleuve pour en savoir plus sur cet époque. Faites un arrêt à l'École de l'Anse, ancienne école de rang convertie en musée, qui a nouvellement pour thématique la villégiature. Deux auberges ont pignon sur rue sur la route du fleuve : L'Auberge sur Mer et l'Auberge du Portage. Tout près du quai, vous avez accès à la piscine municipale d'eau salée et filtrée à même le fleuve. Une vue sur celui-ci vous permettra d'admirer le panorama et les iles. Pour le plus aventureux, il est possible de se baigner dans le fleuve. 

 

Berge Notre-Dame-du-Portage

 

Découvrez tous les circuits d'exploration rurale de la MRC de Rivière-du-Loup

Crédit: Audrey Mainguy, Nicolas Gagnon, Ile Verte

COMMENTAIRES